Oracle FR

Patchs Oracle EBS – Êtes-vous proactif ou réactif?

by | avril 13, 2014

, ,

Patchs Oracle EBS – Êtes-vous proactif ou réactif?

L’application d’un patch sur votre système ERP n’est pas une décision facile à prendre. Evidemment, cette opération n’est pas aussi éprouvante qu’une montée de version complète ERP vers une nouvelle version complète Oracle E-Business Suite – néanmoins, il existe toujours la possibilité d’un dysfonctionnement au niveau de votre système, soit du fait d’un conflit entre vos personnalisations et le nouveau code, soit du fait d’une autre facteur.

Patchs Oracle EBS - Etes vous proactifs ou réactifs?
Patchs Oracle EBS – proactif ou réactif ?

De nombreuses organisations ont tendance à tomber dans l’une des deux catégories au moment de l’application de patchs Oracle EBS : Proactivité ou Réactivité.

 L’approche proactive :

Cette approche est adoptée par les organisations qui souhaitent être aux faits des derniers patchs publiés par Oracle, adoptent en permanence ces nouvelles fonctionnalités, restent en conformité avec les réglementations, ou suivent les mises à jour critiques de patchs (CPU) diffusées chaque trimestre.  De telles implémentations de patch sont en général initiées dans le cadre de la stratégie de maintenance IT.

Oracle aide ces sociétés à rester à jour par la recommandation de patchs requis selon la version Oracle EBS en place :

 L’approche réactive :

Les organisations qui adoptent une approche réactive n’appliquent les patchs que si nécessaire. Elles traiteront les problèmes survenus dans le système EBS au cas par cas, généralement à la demande d’un utilisateur métier.

Les sociétés les plus prudentes éviteront même l’installation de tous les patchs et n’appliqueront à la place que les corrections de données.

 Quels compromis êtes-vous prêt à faire ?

Que vous soyez proactif ou réactif, votre approche nécessitera probablement certains compromis. Chaque correction ou implémentation de patch comporte un risque. La question est la suivante : De quelle façon aborder ce risque ?

Le graphe ci-dessous illustre le compromis entre risques et coûts auquel sont confrontées la plupart des organisations.

Compromise line-FR
Patchs Oracle : Risque vs Coût

Lorsqu’il s’agit de patchs E-Business Suite, votre compromis se situe dans le choix entre risque élevé / coût faible ou risque faible / coût élevé. Dans les cas de risque élevé / coût faible, vous implémenterez le patch uniquement après avoir réalisé des tests métier critiques. Dans les cas de risque faible / coût élevé, vous réaliserez un test complet.   La tâche peut s’avérer laborieuse et son coût élevé. Elle est également susceptible d’interrompre vos opérations métier.   Dans la réalité, la plupart des organisations se situent entre ces deux extrémités, d’où le compromis qu’elles doivent faire.

Vous avez décidé d’installer les patchs et de tester les impacts, mais comment trouver le bon équilibre ? Entre les activités IT et professionnelles, vous devez établir qui doit effectuer les tests et quels sont exactement les éléments à tester. Sera-t-il nécessaire de passer en revue toutes les notes readme des patchs pour identifier l’impact sur les fonctionnalités, qu’elles soient standards ou personnalisées ?  Cette démarche prend du temps et conduit inexorablement à certaines « hypothèses ». Êtes-vous sûr de réellement concentrer vos tests sur les zones impactées ?  Vos testeurs (IT et professionnels) effectuent trop de tests ? Trop peu ? Testent-ils les bonnes choses ?

Il est évident que de nombreuses questions et préoccupations en suspens nécessitent l’apport de solutions !  Il n’est pas étonnant que certaines organisations préféreront adopter une approche réactive et opter pour l’application de patchs uniquement en cas d’absolue nécessité.

Toutefois je ne pense pas qu’il s’agisse de la bonne réponse. La meilleure solution est d’adopter une approche déterministe afin de réduire dans la mesure du possible votre charge de travail et les risques liés aux tests, et ce grâce à des solutions d’analyse d’impact automatiques.  Car au final, l’impasse sur les patchs uniquement pour des considérations de temps et d’argent n’est pas souhaitable. Ils sont publiés pour corriger les problèmes, améliorer les performances, ajouter des fonctions et respecter les règles de conformité. Cessez les compris et reprenez le contrôle.

Pour de plus amples renseignements sur les solutions d’analyse d’impact automatique, inscrivez-vous dès aujourd’hui pour un essai gratuit.

Êtes-vous proactif ou réactif lorsqu’il s’agit de patchs ? Comment gérez-vous les risques potentiels ? Partagez avec nous vos stratégies dans la case ci-dessous réservée aux commentaires.

I Want Risk-Free Change

×