E2E Testing

Qu’est-ce qu’un test de validation utilisateur (UAT) ?

by | mai 22, 2018

Qu’est-ce qu’un test de validation utilisateur (UAT) ?

Si votre société crée des logiciels ou d’autres systèmes qui doivent produire des résultats spécifiques pour vos clients, il va de soi que votre réussite dépend de votre capacité à produire ces résultats.

Si les plateformes que vous créez ne sont pas à la hauteur de leurs attentes, vous commencerez rapidement à perdre des clients au profit de vos concurrents. Votre réputation en souffrira grandement et il sera d’autant plus difficile de la restaurer.

 

C’est pourquoi les tests UAT constituent un processus si important pour les sociétés comme la vôtre. Lorsque des modifications s’imposent, vous ne pouvez pas vous permettre de laisser le hasard décider de votre réussite. Vous avez besoin d’un processus fiable pour effectuer les modifications exigées par votre marché.

 

UAT Simplified eBook

 

Qu’est-ce qu’un test UAT ?

Les tests de validation utilisateur (UAT) constituent l’étape finale de tout cycle de développement logiciel. Lors de ces tests, de vrais utilisateurs testent le logiciel pour voir s’il est capable d’effectuer, en situation réelle, les tâches pour lesquelles il a été conçu, conformément aux spécifications du ou des clients.

 

Les testeurs UAT ont pour principal objectif de valider les modifications requises en se basant sur les demandes d’origine.

 

———-

Nous vous invitons à visionner également
Témoignage Lapeyre – Comment Lapeyre a automatisé son testing

———-

 

Qui effectue les tests UAT ?

Généralement, on demande à la fois aux experts fonctionnels et aux utilisateurs métiers de participer aux tests UAT.

Évidemment, les premiers font autorité en ce qui concerne les aspects techniques du développement logiciel. Cependant, les utilisateurs métiers sont absolument essentiels à la réussite d’un test UAT. Après tout, ils sont les seuls à savoir exactement à quoi doit ressembler le résultat de la modification. Un logiciel peut être complètement fonctionnel d’un point de vue technique et échouer aux tests malgré tout, car il n’est pas à la hauteur de la modification demandée.

 

C’est d’autant plus vrai pour les tests de progiciels. Lors des tests UAT, les utilisateurs finaux et les experts métiers sont nécessaires pour déterminer si la mise en œuvre de la modification requise a produit le résultat attendu sans effets négatifs sur d’autres processus.

 

Par exemple, soumettre un logiciel à des tests techniques pourrait permettre de confirmer qu’un nouveau bon de commande a été amélioré de façon à inclure un nouveau sous-champ pour les commandes par Internet. En utilisant une approche axée sur le processus métier, les tests permettraient de s’assurer que le même bon de commande fonctionne de la même façon tout au long du processus, de l’achat jusqu’au paiement (P2P).

Le nouveau format du bon de commande devrait fonctionner correctement, de sa création à sa prise en compte dans la comptabilité, en passant par son approbation, la création du reçu et celle de la facture.

 

Pourquoi les tests UAT sont-ils importants ?

Si les tests UAT requis ne sont pas menés, on peut croire que les modifications requises ont été effectuées, alors qu’en réalité, le travail n’est pas terminé. Ce problème ne pourra être décelé qu’après la publication de la plateforme, lorsque les clients s’en apercevront par eux-mêmes.

 

Cela sera coûteux pour la société de développement logiciel, d’abord parce qu’elle devra effectuer des tests UAT plus complets, mais aussi en termes de réputation. Les clients se rappelleront que la société de développement logiciel a publié une plateforme qui contenait des erreurs.

 

Au final, l’importance réelle des tests UAT se résume à la question suivante : « Avons-nous produit le résultat souhaité par le client ? ». Effectuer des tests UAT rigoureux est la seule façon d’y répondre.

Ceci étant dit, tous les tests UAT ne se valent pas.

 

Les tests UAT rigoureux, bien pensés et bien conçus sont importants pour saisir précisément les demandes des utilisateurs d’une façon directe et vérifiable.

Des tests de haute qualité sont également essentiels à l’identification des problèmes qui, autrement, ne seraient pas décelés lors des tests d’intégration ou des tests unitaires.

Enfin, ils donnent un aperçu au niveau macro de la complétion du système.

 

Néanmoins, certaines personnes peuvent considérer les tests de validation utilisateur comme redondants. Après tout, comme nous allons le voir, ils se déroulent seulement à l’issue du développement. Cela signifie qu’ils se déroulent alors que la plateforme concernée a déjà été soumise à des tests unitaires, des tests d’intégration et des tests système.

Pourtant, les tests de validation restent tout de même une étape importante du cycle de développement logiciel.

 

D’abord, les fonctionnalités développées dépendent uniquement de ce que les développeurs ont compris. Il y a donc une grande marge d’erreur.

 

De la même façon, les tests UAT constituent une bonne protection contre les types de problèmes qui surviennent lorsque les modifications demandées ne sont pas communiquées aux développeurs de façon efficace. Les développeurs peuvent croire qu’ils ont suivi ces demandes à la lettre, mais comme nous l’avons déjà évoqué, vous ne remarquerez qu’ils ont fait une erreur qu’une fois qu’elle aura été publiée auprès de vos clients.

 

Ce problème est particulièrement fréquent lorsque les exigences changent en cours de projet. Parfois, les développeurs qui devraient mettre en œuvre ces modifications n’en sont pas informés.

 

———-

Vous pourriez également apprécier notre article
Le défi des utilisateurs métier pour les tests de validation utilisateurs

———-

 

Dans quel environnement sont effectués les tests UAT ?

Idéalement, votre société de développement logiciel devrait avoir trois environnements :

 

  • Développement
  • Test
  • Production

 

Vos processus de tests UAT devraient se dérouler dans le second environnement, avant la publication de votre logiciel auprès des clients.

 

Les 5 types de tests UAT

Le contenu précis du test logiciel que vous décidez d’effectuer dépendront du type de logiciel que vous développez.

Cependant, la plupart des sociétés utilisent l’un des types de tests UAT suivants.

1. Tests alpha et bêta

Habituellement, les tests alpha sont effectués pendant le développement. Ils sont généralement placés sous la responsabilité des membres du personnel interne de la société et doivent être réalisés bien avant que la plateforme ne soit mise à disposition des testeurs externes, et surtout des clients.

 

Il est possible de recourir à des groupes d’utilisateurs potentiels pour les tests alpha, mais ces tests sont tout de même effectués dans l’environnement de développement.

Dans tous les cas, les testeurs alpha sont chargés de recueillir les retours et de les transmettre à l’équipe de développement qui pourra ainsi résoudre certains problèmes et améliorer globalement l’interface utilisateur du produit.

 

Pour désigner la seconde partie de ce type de tests UAT, les tests bêta, on parle couramment de « tests sur le terrain ». A contrario, ceux-ci se déroulent uniquement dans les environnements des clients. Ils nécessitent des tests approfondis effectués par les personnes qui utilisent le système dans leurs propres environnements.

 

Comme les testeurs alpha, ces clients sont tenus de faire des retours qui serviront à améliorer le produit.

 

Les tests alpha et bêta se déroulent toujours avant la publication généralisée d’une plateforme auprès de l’ensemble des clients.

2. Tests d’acceptation contractuelle

Lors des tests d’acceptation contractuelle, une plateforme est testée sur la base de critères précis, qui ont été prédéfinis et décrits dans le contrat conclu avec le client.

 

Avant de se mettre d’accord sur le contrat, cependant, il revient à l’équipe du projet de définir les spécifications d’acceptation pertinentes.

3. Tests d’acceptation réglementaire

Les tests d’acceptation réglementaire sont également appelés « tests d’acceptation de conformité ». Comme le suggère son nom, ce type de tests UAT vérifie que le logiciel est conforme à certains règlements. Ces règlements peuvent être de nature gouvernementale, légale ou les deux. 

4. Tests d’acceptation opérationnelle

Ce type de test a également plusieurs noms. Vous pouvez entendre parler de « tests d’acceptation en production » ou de « tests d’aptitude opérationnelle ».

 

Tous ces noms désignent des scénarios de test qui confirment l’existence de workflows permettant de s’assurer que le logiciel ou le système est réellement utilisable.

 

Par exemple, ces workflows incluent la formation des utilisateurs, les plans de sauvegarde, les contrôles de sécurité et les processus de maintenance.

 

UAT Simplified eBook

5. Tests en boîte noire

Les tests en boîte noire sont fréquemment classés parmi les tests fonctionnels. Ils examinent les exigences spécifiques d’une plateforme et sont dépourvus de la composante utilisateur essentielle aux tests UAT.

 

Cependant, dans une certaine mesure, les tests en boîte noire peuvent également être considérés comme un type de test de validation utilisateur. Ils partagent assurément les mêmes principes.

 

Ce type de tests porte sur certaines fonctionnalités, sans toutefois permettre aux testeurs de voir la structure du code interne du logiciel. Les testeurs ont seulement connaissance des exigences auxquelles le logiciel doit satisfaire.

 

C’est de là que vient le terme « boîte noire » qui fait référence à cet anonymat. Il y a bien une entrée et une sortie, mais les testeurs n’ont aucune connaissance du code intermédiaire. En d’autres mots, ils savent ce qui doit être fait. Ils ignorent simplement comment cela doit être fait.

 

———-

Vous pourriez également apprécier notre article
Optimiser la qualité et la valeur grâce au cycle de vie des tests logiciels

———-

 

Quelle est la structure des tests UAT ?

La bonne structure est essentielle au succès de vos tests UAT.

Heureusement, les quatre étapes à réaliser sont assez simples.

1. Collecte de connaissances pour la création des plans de test

La planification des tests UAT devrait toujours commencer par la collecte des informations nécessaires à la création d’un test complet, qui a les meilleurs chances de tester efficacement les modifications demandées.

 

Pour collecter ce type d’informations, une société de développement logiciel a besoin de :

 

  • La liste des processus métiers à tester
  • La séquence d’actions ou d’étapes à tester à un niveau élevé (par exemple, les processus métiers allant de l’achat jusqu’au paiement (P2P) comportent les actions suivantes : → Création de la demande d’achat → Création de la commande → Lancement de la commande → Transport des marchandises → Vérification de la facture)
  • Quelques directives concernant les données à utiliser, les résultats attendus et l’équipe chargée des tests

 

En général, l’ensemble du processus nécessite une collaboration approfondie entre le responsable des intégrations, les différents responsables fonctionnels et les responsables des processus métiers concernés.

2. Attribution des étapes fonctionnelles

Nous développerons cette étape dans la section suivante, mais vous ne devriez jamais commencer vos tests UAT sans avoir défini le périmètre de votre projet. Tant que ce ne sera pas fait, les tests seront impossibles à gérer. Vous découvrirez également que, si vous ne définissez pas le périmètre de votre projet, celui-ci aura rapidement tendance à enfler. Il devient alors difficile de déterminer ce qui est nécessaire au succès de votre test et ce qui peut être ignoré sans danger.

3. Conception des tests UAT

Une fois que vous connaissez le périmètre de votre test UAT, vous pouvez passer à sa conception. Les informations collectées lors de la première étape vous serviront également pour concevoir votre test.

Au fil du temps, quand vous aurez des cas d’utilisation auxquels vous référer, cette étape deviendra bien plus facile.

4. Exécution des tests UAT

Votre processus de test UAT clairement défini, vous pouvez désormais le mettre en œuvre et déterminer si vous devriez ou non passer en production.

Pour réussir votre test UAT, vous devez comprendre ce qui est nécessaire à sa gestion.

 

———-

Nous vous invitons à visionner également
Témoignage AGC Glass Europe

———-

 

Comment gérer le processus de test UAT

Comprendre les structures nécessaire à la réussite des tests UAT ne suffit pas à vous assurer que vous obtiendrez les résultats attendus.

C’est pourquoi vous devez également gérer le projet de façon continue. Cet aspect s’accompagne lui aussi d’exigences spécifiques.

1. Définir les rôles utilisateurs nécessaires

Avant de pouvoir effectuer votre test UAT, vous devez assembler l’équipe qui sera responsable de sa gestion. Cette équipe devrait inclure, entre autres, le responsable UAT et le promoteur du projet (par exemple, le dirigeant).

 

Le responsable UAT est chargé de la gestion de l’ensemble du projet et prendra toutes les décisions finales. Par ailleurs, c’est habituellement lui qui communique avec le promoteur du projet, le tient au courant du statut du projet et le consulte lorsque sa contribution est nécessaire pour avancer.

 

Pour sa part, le promoteur du projet est chargé des exigences du test UAT et apporte au responsable UAT les conseils nécessaires à l’exécution des tests. Le promoteur du projet est également consulté au sujet des modifications signalées et des défauts identifiés. Il joue un rôle essentiel dans toutes les décisions portant sur le contrôle des modifications et est responsable de tous les éléments de contrôle des modifications approuvés, qu’il gère via les canaux nécessaires lorsqu’un financement supplémentaire doit être obtenu.

 

Les autres rôles dépendront des besoins uniques du test UAT, mais vous aurez presque toujours besoin de l’équipe de développement, dans une certaine mesure.

2. Préparer des scripts formels et informels

Pour standardiser ce processus autant que possible (et, ainsi, prévenir tous défauts potentiels), créez des scripts formels pour les utilisateurs métiers participant à votre test. Ces scripts devraient couvrir les tests des fonctionnalités et des données migrées.

 

Idéalement, vous devriez pouvoir réutiliser un bon nombre des scripts dont dispose déjà votre équipe d’assurance qualité.

Au minimum, vous devriez utiliser tous les cas d’utilisation dont vous disposez pour créer vos scripts de test.

 

En plus de l’avantage évident que vous apportera la préparation de scripts formels, vous obtiendrez également un excellent outil de formation pour vos utilisateurs métiers. Cet outil leur montrera précisément comment utiliser votre système après son déploiement.

 

Il est également bon de disposer de scripts informels. Ceux-ci sont très utiles pour identifier les défauts potentiels relatifs à l’intuitivité de votre système. Ils peuvent également vous donner des idées de tests qui n’avaient pas fait l’objet de scripts formels.

 

Par exemple, votre script peut dire à l’utilisateur de se connecter et de débuter la formation. Cette instruction suppose qu’il comprendra comment faire cela (car votre système est très intuitif) mais vous pourriez découvrir que ce n’est pas le cas et que des améliorations supplémentaires sont nécessaires.

3. Choisir entre les tests en personne et à rythme libre

L’un des grands défis que posera votre test UAT concerne l’endroit où se trouveront les membres de votre équipe. Il se peut que vous ayez besoin de plusieurs équipes pour effectuer vos tests.

 

De nos jours, la plupart des sociétés de développement logiciel ont des bureaux partout dans le monde, si bien qu’il ne suffit pas de réserver une salle et de commencer.

 

À la place, les tests à rythme libre pourraient constituer un meilleur choix. Si vous avez une présence assez importante à un endroit, vous pouvez adopter la première approche avec la majorité de vos testeurs et permettre aux autres membres de l’équipe de suivre un rythme plus flexible.

 

Si vous avez le choix entre ces deux options, voici d’autres facteurs à prendre en compte :

 

  • Tests en personne : Le choix des tests en personne pour effectuer vos tests UAT présente un certain nombre d’avantages. Évidemment, ils sont beaucoup plus pratiques. Ils s’accompagnent également d’une échéance précise, ce qui est beaucoup plus facile à gérer. En général, l’échéance des tests en personne est plus proche, puisqu’il est beaucoup plus simple de s’assurer que tous les membres de l’équipe restent concentrés sur leurs tâches quand ceux-ci se trouvent tous sous le même toit au même moment.

 

La documentation est habituellement réalisée plus vite dans les environnements de tests en personne et peut être rapidement partagée avec toute l’équipe, si bien que le risque de malentendu est beaucoup plus faible.

 

En même temps, les tests en personne ont tout de même quelques inconvénients. Ils empêcheront probablement les membres de l’équipe d’effectuer les autres tâches dont ils sont responsables pendant une durée importante. Par conséquent, il est extrêmement important de planifier ces tests à l’avance dans les moindres détails, faute de quoi vous pourriez perdre un temps considérable.

 

  • Tests à rythme libre : Si les tests UAT à rythme libre devraient, eux aussi, faire l’objet d’une planification importante avant d’être effectués, ils peuvent se dérouler à tout moment de la journée, ce qui peut être beaucoup plus pratique pour les membres de l’équipe, et notamment pour leurs emplois du temps.

 

Pour certaines sociétés, les tests à rythme libre sont la seule option. Cependant, si vous avez le choix, sachez simplement que les tests à rythme libre nécessitent de garder un œil sur les testeurs, de définir des jalons pour l’équipe, de contrôler le périmètre du projet, de vous assurer que les bons scénarios de test sont utilisés tout au long du processus et de permettre aux membres de l’équipe d’utiliser des scénarios de test susceptibles de sortir du cadre du projet.

 

C’est pourquoi les tests à rythme libre ont tendance à mieux fonctionner avec les petites équipes.

4. Créer une liste de données de référence

Donnez à vos utilisateurs métiers une liste de données de référence qu’ils pourront utiliser lors de vos tests UAT. Ces données peuvent aller des informations de connexion aux données nécessaires au fonctionnement de votre système.

 

Si vous avez du mal à créer cette liste, pensez à vos diagrammes de données d’entreprise. Bien entendu, les scripts évoqués plus haut seront également très utiles à cette étape. Quand vous les parcourrez, demandez-vous de quoi un utilisateur aurait besoin pour suivre chacun de ces scripts.

 

Par exemple, si vous effectuez des tests UAT sur un outil de formation, fournissez à vos utilisateurs des exemples de formations qu’ils peuvent réellement suivre pendant le test.

 

Selon la portée des tests effectués, vous pourriez également présenter ces données dans des feuilles de calcul ou les organiser selon un autre format en les classant par scénario de test. Ainsi, vos testeurs auront plus de facilité à trouver rapidement les informations dont ils ont besoin pour chaque script.

5. Créer un « manuel de l’utilisateur »

De la même façon, assurez-vous de fournir à chaque testeur un manuel de l’utilisateur pour l’application réelle, mais aussi pour les tests eux-mêmes. Entre autres, ce manuel indiquera aux utilisateurs à quel endroit ils peuvent trouver les données de référence ou accéder au système, ce qu’ils devraient documenter pendant les tests et toutes autres instructions nécessaires à la réussite du test.

 

Indiquez-leur clairement comment documenter un défaut dans le système que vous décidez d’utiliser. Nous vous donnerons un peu plus bas quelques exemples de critères de documentation que vous pourriez utiliser, mais quels que soient les critères choisis, assurez-vous que les testeurs les comprennent.

 

Concevez ce manuel de l’utilisateur avec l’intention de limiter le travail que vous devez fournir pour gérer ce projet avec succès. Révisez-le régulièrement afin de répondre aux questions que vous recevrez lors de chaque test.

6. Déterminer vos échéances

Comme nous en parlerons de façon plus approfondie un peu plus bas, le temps constituera un autre défi majeur pour le succès de vos tests UAT. Vous aurez donc intérêt à prendre en compte son rôle dans vos tests dès le départ.

 

Vos tests peuvent prendre quelques jours, quelques semaines ou même un mois. Cela dépendra des exigences de votre projet. En gérant votre premier test UAT, vous découvrirez certainement que votre estimation initiale était inexacte. Avec la pratique, vous serez capable de prédire avec précision le temps nécessaire à vos tests.

 

Voici quelques facteurs à prendre en compte :

 

  • Normes de l’environnement de travail : Celles-ci résultent généralement du plan de projet que vous avez utilisé pour définir votre test. Si vous avez correctement défini le périmètre et les exigences de votre projet, vous ne devriez rencontrer aucun problème dans la gestion de ces normes, comme la durée nécessaire. Il convient également de faire des points réguliers sur l’avancement du test pour déterminer si des ajustements sont nécessaires.
  • Périmètre du travail : Dans certains cas, les tests UAT prendront plus de temps que d’habitude ; c’est pourquoi il est si important de prendre à chaque fois le temps de bien définir le périmètre de votre projet. Vous pouvez en arriver à un point où vous atteignez continuellement les objectifs de vos nouveaux tests UAT, mais tomber sur un projet nécessitant des tests d’interface utilisateur plus importants que d’habitude. Accordez à ces types de modifications l’attention qu’elles méritent et vous n’aurez pas à vous inquiéter des conséquences notoirement néfastes d’un gonflement de périmètre.
  • Disponibilité de l’équipe : Les moments où les membres de votre équipe sont disponibles constituent un élément important à prendre en compte avant d’essayer de gérer votre test UAT, mais il ne devrait pas s’agir d’un élément déterminant. Faites simplement tout votre possible pour vous assurer de ne pas prévoir un test pendant une période particulièrement chargée pour votre équipe. Envisagez l’approche hybride présentée plus haut si vous pensez avoir besoin de permettre à certains membres de travailler à leur rythme.
  • Disponibilité du lieu : Ne considérez pas votre lieu comme acquis. Si vous avez besoin de bureaux d’une certaine superficie pendant deux semaines pour effectuer vos tests, assurez-vous que vous les aurez. Vous ne voudriez pas subir un retard inutile en raison d’une simple indisponibilité de votre lieu au beau milieu de votre test.

7. Définir une norme de documentation

La documentation est absolument vitale aux tests d’interface utilisateur. Il revient au responsable du projet de s’assurer de la création et de la mise à jour de cette documentation, mais également de créer à l’avance un plan commun concernant la documentation.

 

Nous en reparlerons de façon plus approfondie dans la section suivante.

8. Définir le processus de contrôle des modifications

Des modifications peuvent survenir pendant votre test. Dans ce cas, vous aurez tout intérêt à avoir mis en place un processus de contrôle des modifications standard.

 

Par exemple, vous pourriez rencontrer des items qui sortent du cadre mais doivent être traités. Si vous pouvez vous appuyer sur un processus de contrôle des modifications de haute qualité, votre équipe sera en mesure d’évaluer rapidement l’impact de cet item sur vos :

 

  • Coûts
  • Périmètre
  • Délais

 

Au final, l’impact de tout item sur votre test UAT s’en trouvera grandement réduit.

Comment documenter le processus de tests UAT

Comme nous l’avons évoqué dans la section précédente, il est important de documenter votre processus de tests UAT de façon détaillée. Cela permettra d’améliorer non seulement le résultat de votre test actuel, mais également ceux des tests à venir. Mieux vos tests seront documentés, plus vos stratégies seront faciles à réviser à l’avenir.

 

Plans et stratégies de test

La documentation concernant votre stratégie de test et votre plan global devrait inclure :

 

  • Toutes situations sortant du cadre qui mériteraient d’être testées
  • Les attentes concernant le test
  • Les normes de réussite et d’échec généralement acceptées
  • La façon d’effectuer le test
  • Les responsables et les participants
  • La portée du travail
  • Le lieu utilisé

 

Incluez également tous les scénarios de tests ou cas d’utilisation pertinents qui ont fonctionné par le passé, non seulement en termes de résultats mais également en termes d’organisation, de structuration et de gestion.

 

Les cas d’utilisation devraient grandement faciliter la compréhension de la façon dont les utilisateurs interagiront avec l’outil ainsi que la définition des exigences relatives à la création de la nouvelle application.

Documentez vos scénarios de test pour permettre de les suivre et de les commenter tout au long de votre test UAT.

Résultat des scénarios de test

Évidemment, le suivi des résultats de vos projets est également important. Ce suivi peut prendre différentes formes, mais vous devriez faire en sorte qu’il soit aussi facile que possible d’entrer toutes les informations concernant votre processus et de trier ces informations quand vous le souhaitez.

 

C’est pourquoi de nombreuses personnes se contentent d’utiliser une feuille Excel pour effectuer ce suivi.

 

Voici quelques exemples de données que vous pouvez fournir :

 

  • Critères d’acceptation
  • Impact métier (par exemple fort, moyen ou faible)
  • Besoin métier
  • Commentaires
  • Date d’exécution
  • Résultats attendus
  • Nom du testeur
  • Réussite/Échec
  • Nom du scénario de test
  • Étapes définies du scénario de test
  • Numéro du scénario de test

 

Le responsable du projet n’est pas le seul à devoir s’occuper de la documentation. Vos testeurs devraient également enregistrer les résultats de leurs propres tests. La plupart de ces résultats devraient être examinés quotidiennement pour permettre d’identifier les problèmes au plus tôt et de les traiter immédiatement.

 

Les deux problèmes majeurs que vous rencontrerez sont les nouveaux items et défauts. Dans les deux cas, soit l’application fonctionne comme elle le devrait, soit ce n’est pas le cas. Parfois, il y a un problème mais l’application fonctionne en fait correctement. Dans ce cas, l’utilisateur devrait créer un contrôle de modification pour traiter ce nouvel item.

Exigences en matière d’approbation

La plupart des équipes d’assurance qualité ont mis en place des normes concernant les actions à effectuer avant de passer des environnements de tests d’intégration des données aux environnements de tests d’intégration des systèmes, et de ceux-ci aux environnements UAT.

 

Par conséquent, les utilisateurs devraient avoir des exigences concernant les actions à effectuer avant de passer des tests UAT à la production.

 

Classez les problèmes en fonction des scénarios de test à fort, moyen ou faible impact. Ensuite, corrigez tout problème à fort ou moyen impact avant le passage en production. Ne remettez à plus tard que les items de la priorité la plus faible, sans quoi votre test UAT sera erroné. 

 

———-

Vous pourriez également apprécier notre article
Panaya, finaliste des European Software Testing Awards

———-

 

Défis majeurs posés par les tests UAT

Comme vous pouvez le voir, les tests UAT comportent un grand nombre de variables, si bien qu’ils constituent intrinsèquement un défi.

Bien sûr, les défis auxquels vous ferez finalement face dépendront en grande partie de la nature du logiciel concerné, de votre test UAT spécifique et des modifications demandées pour lesquelles vous effectuez ce test.

 

Cependant, vous trouverez ci-dessous les défis les plus courants auxquels vous devriez prêter attention lors de la conception de votre test UAT et tout au long du processus de test :

 

  • Impliquer les équipes métiers (non techniques), en sachant que la plupart des solutions de gestion des tests sont conçues pour des testeurs professionnels, et non pour les utilisateurs métiers
  • Faciliter la collaboration entre les utilisateurs
  • Réduire les temps d’inactivité entre les testeurs
  • Améliorer la visibilité et le contrôle sur l’ensemble du processus de test
  • Assurer la qualité des preuves de test sans affecter la productivité des utilisateurs
  • Le temps et les coûts associés au transport des testeurs vers un même endroit
  • Le manque de temps des utilisateurs métiers pour tester

 

Le plus grand défi rencontré par la plupart des sociétés effectuant des tests d’interface utilisateur est simplement le temps et les efforts qu’ils impliquent. En effet, lors d’un cycle UAT normal, les responsables des tests peuvent facilement passer jusqu’à 80 % de leur temps à recueillir des données et à produire des rapports quotidiens.

 

Par ailleurs, les utilisateurs clés peuvent passer jusqu’à 50 % de leur temps à ne rien faire d’autre que documenter l’exécution des tests.

 

Malheureusement, la grande majorité des solutions sur le marché prévues pour vous assister dans vos tests UAT se concentrent seulement sur leurs aspects techniques. Par conséquent, rien n’est fait pour faciliter les méthodes tactiques et collaboratives nécessaires à la gestion et à l’exécution des tests fonctionnels, qui constituent une partie centrale du processus.

Exemple de cas d’utilisation

Garder à l’esprit les défis mentionnés plus haut avant de concevoir votre test UAT devrait grandement faciliter la gestion du test et la prévention des problèmes. Cependant, il peut tout de même y avoir des difficultés, notamment si vous avez l’habitude de l’approche courante que nous venons d’évoquer.

 

Par conséquent, intéressons-nous désormais à un exemple de cas d’utilisation qui peut servir à orienter la création de vos propres tests d’acceptation.

 

Dans cet exemple, la société est une grande entreprise mondiale de services financiers. Son projet présentait les exigences suivantes :

 

  • Un prestataire : Proposant une externalisation du full-stack
  • Un processus : Fournissant une norme globale
  • Une plateforme: Assurant le partage des solutions
  • Un an: Avant de voir des résultats

 

Pour atteindre son objectif, cependant, elle devrait surmonter les défis suivants :

 

  • 2 régions
  • 22 codes de sociétés
  • 1 000 scénarios de test
  • 40 testeurs
  • 7 sites

 

Et ceux-ci devaient tous être traités sous deux semaines. Par ailleurs, la solution devait être :

 

  • Conçue pour SAP : Compte tenu de la taille et des spécificités de SAP, un outil générique ne suffit pas pour le traiter entièrement
  • Conçue pour les processus métiers : Des tests de processus de bout en bout étaient essentiels au succès de ce projet
  • Conçue pour des tests en temps réel : Les défauts devaient être traités immédiatement, si bien qu’aucun d’eux ne pouvait persister plus d’une journée sans être examiné
  • Conçue pour les audits : Les compétences de documentation ont tendance à être insuffisantes chez les utilisateurs métiers, mais elles constituent un des points forts majeurs des auditeurs
  • SaaS : La solution devait être instantanément : 
    • Accessible
    • Disponible
    • Évolutive
    • Compatible
  • Facile à utiliser : Il ne serait pas possible de proposer une formation concernant l’outil à utiliser ou de le tester en profondeur, si bien que la facilité d’utilisation était indispensable

 

La solution

Il convient de noter que Panaya semble proposer le seul outil sur le marché qui soit capable de satisfaire à chacun de ces critères ou même de dépasser ces attentes.

 

Notre solution pour ce client impliquait ce qui suit :

 

  • Un plan de test UAT construit autour d’une combinaison de zones de traitement et de modules de SAP.
  • Les scénarios de test planifiés étaient examinés chaque matin et réaffectés selon l’avancement des tests et la disponibilité de l’équipe.
  • Puis, chaque soir, l’équipe se rassemblait pour examiner l’avancée des tests et parler de tous les défauts qu’elle avait découverts.

Effectuez des tests UAT plus rapides et plus efficaces avec Panaya

Les tests UAT constituent l’une des fonctions les plus importantes pour le succès de votre société de développement logiciel. Si vous ne mettez pas ces processus en œuvre efficacement, vous aurez du mal à proposer des applications à la hauteur des attentes de vos clients.

 

Cependant, comme vous pouvez le voir, les tests UAT demandent beaucoup de travail et, même lorsque ce travail est fourni, il peut être difficile de produire les types de résultats que vous recherchez.

 

C’est pourquoi des sociétés comme AGCShiseido et bien d’autres se tournent vers Panaya pour les aider.

Nos solutions de tests UAT vous permettent d’accélérer votre processus grâce à des fonctionnalités traitant les problèmes potentiels qui pourraient faire échouer votre test. Vous bénéficierez d’une meilleure collaboration et d’une plus grande efficacité sans avoir à investir plus de temps et d’efforts pour obtenir ces résultats.

 

Si le succès de votre société nécessite les tests UAT les plus efficaces, contactez-nous dès aujourd’hui pour parler de vos besoins spécifiques.

 

UAT Simplified eBook